vendredi 21 juillet 2006

Gérard Oury (1919 - 2006)

Ils s'étaient fait oublier comme petits merdeux prompts à lancer des boulettes dès que l'instituteur a le dos tourné. Et puis c'est plus fort qu'eux il fallait que les journalistes (?) ciné à Libé se la ramènent.
Oury a tourné quelques films du dimanche soir en exploitant une identique recette ­ et l'oeil rivé sur les recettes : un scénario fondé sur le quiproquo et la poursuite, quelques allusions à l'actualité récente, en évitant surtout de prendre position, et un casting reposant non pas sur une mais deux vedettes comiques tout en contraste.
Voilà avec quel mépris ils résument la filmographie de Gérard Oury.
Pauv' gars qui ont renié leur passé de gosses (ou alors n'ont-ils pas eu d'enfance heureuse ?) et qui n'ont même pas la pudeur de la fermer quand ils n'ont rien d'intéressant à dire dans une nécro.

2 commentaires:

radian a dit…

évidemment, on a lu nécro plus élégante
cela dit, tout ça est vrai (et j'ai pourtant beaucoup d'affection pour certains films d'oury)

viktor a dit…

Hello radian, ya longtemps que je suis plus passé par le forum allo.
Mm si c'était pas une nécro, mm si tout le monde est d'accord pour dire qu'Oury c'était pas un génie du 7e art le ton de l'article est vraiment nauséabond.
Que ses films soient techniquement approximatifs je ne crois pas que ça compte beaucoup au final, ce qui compte c'est son public. Avoir fait autant de films qui cartonnent c'est vraiment une sacré réussite surtout que je pense que c'était quelqu'un de très honnête avec lui-mm, pas cynique, mais de simple et c'est cette simplicité qui a fait à la fois son succès populaire et son insuccès critique.
Est-ce qu'il a essayé de faire une fois par an un film vite fait avec Bourvil et de Funès ? Non il a tenté d'autres choses et attendu d'avoir une histoire à raconter lui-même.
Pour ce qui est des critiques des auteurs comiques Chaplin a beau être un grand nom du cinéma, qui n'aurait pas l'air ridicule en centrant un article sur la pauvreté technique de la mise en scène dans ses films?